La recherche (non moins sérieuse) de l’antilope des neiges…

L’avantage avec la recherche, c’est que plus on avance, plus l’horizon des mystères à percer s’élargit… C’est ainsi que des scientifiques partis mesurer l’accumulation de neige dans une zone plus ou moins inexplorée d’Antarctique se prennent à rêver de découvertes fantastiques… La quête commence avec l’intuition d’un bouclé un brin rêveur, Bruno. Elle aurait pu s’arrêter là, mais finalement, Vincent se laisse peu à peu gagner par le doute. Manu lui même, se laisse bercer par le fabuleux récit de Barjavel en trainant son radar… Quand aux autres, ils tentent de ne pas dévier de leur recherche initiale, mais pour combien de temps?…

Force est de constater que les carottes de glace laissées comme appâts semblent avoir été grignotées, que des traces qui ne ressemblent pas à des chenilles de tracteur, ni à des semelles de bottes, se dessinent sur la surface de la neige… Et après tout, ce n’est qu’humilité que d’admettre possible ce que l’humanité n’a pas encore prouvé!

En tout cas, mieux vaut ne pas écarter une hypothèse, si folle puisse-t-elle sembler, sans preuve. Et justement… personne n’a pu prouver l’existence de l’antilope jusqu’ici, mais personne n’a prouvé son absence non plus! C’est tellement grand l’Antarctique…  Le soucis, c’est que personne ne sait à quoi l’antilope ressemble (et dans de telles conditions, evidemment, ça complique un peu son identification!), d’ou l’appel à l’aide lancé par l’équipe du raid. Merci à tous ceux qui y ont répondu, vos précieux portraits robots sont entre leurs mains. Les dessins sont toujours les bienvenus, vous pouvez continuer à les envoyer à asuma.raid@gmail.com, ils seront rassemblés sur cette page.